Algérie - A la une

Samir Majoul : Je ne suis pas là pour aimer le gouvernement ni pour qu'il m'aime !


Le nouveau président élu de l'UTICA (Union tunisienne de l'industrie, du commerce et de l'artisanat), Samir Majoul a affirmé ce mercredi 24 janvier 2018 lors de son passage à la matinale de Shems FM qu'il ne subira aucune pression de la part des partis politiques, soulignant ainsi, que ces partis « devraient s'occuper uniquement de leurs affaires et l'Union s'occupera des siennes ».
Au micro de Hamza Balloumi, M. Majoul a également ajouté qu'un nombre de partis avaient pris la défense de certains candidats et les ont soutenus lors du dernier congrès de l'UTICA, indiquant que l'Union n'avait aucune ambition politique et qu'elle devait rester loin des tractations de ce genre.
« Nous, on ne fait pas de la politique à l'UTICA, on a certes une opinion en la matière mais on ne veut pas faire de la politique. L'Union, de ce fait, doit entretenir un rapport solide de partenariat avec les partis politiques qui partagent sa vision, sans pour autant perdre son indépendance. Les partis politiques ne joueront jamais le rôle de l'UTICA et ne prendront pas sa place, ils ne réussiront pas à la priver d'accomplir sa mission malgré 70 ans des tentatives », a expliqué M. Majoul.

L'invité de la matinale a par ailleurs déclaré que le gouvernement devrait se concerter avec l'Union en tout ce qui concerne le secteur, et que les deux parties devraient s'entraider afin de défendre la Tunisie ensemble.
« Je ne suis pas là pour aimer le gouvernement, ni pour qu'il m'aime. Mais il doit écouter nos propositions et comprendre notre vision. On n'est pas des locataires ici, on est des propriétaires et le gouvernement doit prendre nos contributions en considération », a-t-il martelé.

Interrogé, au final, sur la relation de l'UTICA avec l'UGTT (Union générale tunisienne du travail), le président de la centrale patronale a indiqué que la centrale syndicale est plus ancienne que l'UTICA et que le seul choix était de se mettre d'accord et de trouver un terrain d'entente commun entre les deux organisations.

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
Veuillez saisir le code ci dessous
*



Recharger l'image

(Les champs * sont obligatores)
X

Notre page facebook