Algérie

Afek Tounes dénonce l'utilisation des institutions de l'Etat contre l'opposition


« La redondance des épisodes de répressions contre les adversaires politiques du président de la République et l'utilisation des institutions de l'Etat afin de limiter les libertés », ont été dénoncés vendredi 13 mai 2022, dans un communiqué du parti Afek Tounes.Dans le texte, les membres du bureau exécutif du parti ont dénoncé la décision de la ministre de la Justice qui a ouvert une instruction judiciaire contre Ghazi Chaouachi, le secrétaire générale du parti Attayar. Une information judiciaire, qu'Afek Tounes commente comme étant « une utilisation de la Justice pour faire pression sur un opposant ».
Le refus d'octroyer d'une autorisation au PDL pour manifester a aussi été évoqué dans la communication du parti. Pour Afek Tounes il s'agit là d'une atteinte à la liberté de manifester perpétrée par le ministre de l'Intérieur.

Ghazi Chaouachi a été convoqué par la justice tunisienne. Il est accusé, selon sa publication sur sa page Facebook, d'atteinte à la paix publique et d'entrave au travail du gouvernement.
Jeudi, la ministre de la Justice, Leila Jaffel, a donné ses instructions pour engager des poursuites judiciaires contre Ghazi Chaouachi pour attribution de fausses informations à un fonctionnaire public concernant sa fonction et propagation de fausses nouvelles de nature à nuire à l'ordre public à travers les médias audiovisuels. Il avait déclaré que La cheffe du gouvernement Najla Bouden a présenté sa démission depuis quelques jours au président de la République.

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
Veuillez saisir le code ci dessous
*



Recharger l'image

(Les champs * sont obligatores)